La MÉCA

La MÉCA, Maison de l’économie créative et de la culture en Nouvelle-Aquitaine, accueillera en septembre 2018 le Frac Aquitaine, les agences culturelles régionales OARA dédiée au spectacle vivant et ECLA dédiée aux industries culturelles. Elle ouvrira au public en janvier 2019.

En engageant dès 2007 une réflexion avec l’État sur la nécessité d’investir un espace plus adapté au Frac Aquitaine et à sa collection exceptionnelle, la Région Nouvelle-Aquitaine a également souhaité regrouper les agences culturelles Écla et OARA au sein d’un même bâtiment. Conçu par l’agence danoise BIG associée à Freaks, ce pôle dédié à la création artistique et aux économies créatives permettra d’accroître la visibilité de l’action culturelle régionale en rapprochant sur un même site ces trois structures.

La MÉCA comme hub de la création « grande région » deviendra un outil d’accompagnement des nouvelles économies culturelles et des mutations numériques, liées à l’écrit, à l’image, au spectacle vivant et à la création plastique contemporaine, tout en générant une synergie de projets transdisciplinaires. Chaque espace a été pensé comme un lieu vivant d’expérimentation artistique, en phase avec la création contemporaine, où l’accueil des professionnels comme des citoyens est une priorité. La Région associée à l’État souhaite ainsi générer une véritable synergie entre les organismes pour que la MÉCA devienne un outil identifié de la « création en train de se faire », à l’échelle de la nouvelle région, mais aussi au-delà par les coopérations culturelles internationales (accueil en résidence de création/production d’artistes étrangers).

L’architecte Bjarke Ingels définit la MÉCA ainsi : « Le projet se compose d’un socle biseauté en rez-de-chaussée, de deux “ jambes ” latérales asymétriques et d’un volume en pont reliant l’ensemble en partie haute. Ce bâtiment forme donc une boucle verticale qui lie dans un seul mouvement les anciens abattoirs, aux berges de la Garonne en créant un espace en creux, au centre de l’édifice, relié par des rampes. » Avec ses formes monumentales (37m de haut, 120m de long et 14.000m2) ce projet est un élément pivot dans la nouvelle dynamique de la ville et de la région, avec une implantation au cœur du futur quartier Bordeaux Euratlantique.

Architectes : Bjarke Ingels (BIG) (Copenhague) associé à Freaks freearchitects (Paris).

En savoir plus sur la Méca c'est ici